Vers une hécatombe d'emplois


Il est curieux de constater que nos dirigeants ne préparent pas notre société au tsunami technologique que va entraîner à court terme l'Intelligence artificielle (IA). 

Le public va devoir faire face à une nouvelle vie, un grand nombre de métiers va disparaître dans les trois à cinq ans causant une hécatombe d'emplois. L'écart entre les gens doués et ceux qui le sont moins est en train de se creuser. 

L'intelligence est un tabou dans nos sociétés et pourtant elle est le levier de tous les pouvoirs. 
L’école va devoir éduquer nos enfants aux nouvelles technologies et réfléchir aux meilleures méthodes pour augmenter leurs capacités face à celles de l'IA, car seuls les gens innovants, très doués ou très intelligents et entreprenants trouveront du travail, à condition qu'ils soient complémentaires de l’IA. 

Le métier le plus touché sera : comptables, ils auront totalement disparu dans dix ans, car leur travail est très facile à numériser. 
Il existe déjà des applications avec lesquelles on scanne ses factures, frais et autres données. 
L’IA calcule la pertinence des résultats et sera capable, par exemple, d’indiquer que les frais d'assurance sont trop élevés de 30%. 

Les banques attendent que Google, Facebook ou Apple arrivent sur le marché, d'ailleurs Facebook a déjà une licence bancaire. 
On ne sait pas quand, mais ils vont déclencher un assaut qui détruira encore plus de postes d'employés de bureau, des banques traditionnelles ringardes, qui préfèrent mépriser les monnaies virtuelles qui pourtant, seront choisies par le consommateur car elles sont libres et sans frais bancaires. 

Le radiologue lui va se voir dépassé par l'IA qui dispose d’un stockage de données qui permet de faire un diagnostic infiniment plus précis et plus rapide en fonction de l'emmagasinage de millions de données. 

Les médecins seront moins nombreux, en effet, le Rockefeller Institut montrait qu'avec son IA il allait mille fois plus vite pour régler un problème d'analyse de tumeur de cerveau que les meilleurs généticiens du cancer de New York. 
Google a fait une étude qui montre qu’on peut faire un bilan cardiovasculaire complet à partir d'une photo du fond œil prise par son smart phone. 

L’école ne donne pas les bonnes armes aux enfants pour affronter l’Intelligence Artificielle, elle doit dès maintenant faire la sélection des matières moins utiles. Rappelons-nous, il fallait apprendre par cœur les tables de multiplication. 
Si la mémoire fait défaut les calculatrices sont partout autour de nous. 
L'orthographe et la conjugaison sont maintenant aidées par des applications de correction qui tendent de plus en plus vers la perfection. 
Concernant les langues, il faut savoir que les prochains Apple ou Androïd permettront de téléphoner en français à un chinois qui entendra la conversation en Mandarin ou en Cantonais, tout cela va arriver dans les deux trois ans. 

Les bus électriques en ville, circuleront sans chauffeur et les voitures de livraison tout comme l’Uber du moment et cela à l’horizon de 2030. Bien entendu, on voit les business qui vont disparaître, mais comme toujours on ne peut pas voir ceux qui vont surgir autour de l'IA comme l'explique lors de ses conférences, Laurent Alexandre, expert en intelligence artificielle, '' en 1890 on voyait bien la disparition des maréchaux-ferrant, des forgerons, des taillandiers mais on ne voyait pas qui il y aurait des fabricants de microprocesseurs, d'avions, de voitures, de médicaments, d’équipements pour transplantations cardiaques.'' 

Face à l’IA, les plus intelligents d'entre nous vont se mettre en mode de veille technologique pour saisir les business qui vont naître.