Kim Jong-un va mourir



Les bravades répétées du président nord-coréen n’ont pas vraiment de sens, car on ne voit pas bien l’aboutissement de ses provocations nucléaires.

La Chine, son allié de toujours, commence à être vraiment insupportée par l’attitude du ‘’monarque’’ communiste, car celle-ci n’a bien entendu pas envie d’avoir la Corée du Sud, dont l’allié est l’Amérique, à ses portes.

La Chine ne cesse d’appeler Kim Jong-un à la raison, mais le despote enfantin reste irraisonnable et capricieux, les Chinois rêvent désormais de le remplacer par un dirigeant plus conventionnel.

De leur côté, les Sud-Coréens et les Japonais, menacés par des engins qui passent au-dessus de leur tête, ne pourront pas longtemps accepter ce cynisme et ce danger.

Les Américains, insultés, par cette monarchie communiste ne pourront pas, ainsi que la communauté internationale, perdre du temps et subir des menaces nucléaires quotidiennement.

Le sort de Kim Jong-un en est jeté.

Il sera sûrement liquidé, soit par ses alliés qui n’arrivent pas à le raisonner, soit par la puissance américaine qui finira par obtenir l’autorisation mondiale de l’écraser comme une mouche.

En attendant, le trouble règne.